Résumé du 25 mai 2010: le voyage astral

Synthèses des sujets développés

Modérateur : Docsavage

Avatar de l’utilisateur
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 297
Inscription : dim. 14 août 2011 16:07
Localisation : Alpha du Centaure
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Message non lu sam. 20 août 2011 02:06

Sujet abordé : Le voyage astral: Miroir aux alouettes?.

Etaient présents : Octopussy, Talica, Tweety. Animateur : Docsavage

Condensé:

Q : l'âme qui se détache va chez les autres, ou ressent-elle à distance ? Car pour elle, les distances n'existent pas ?
R : Inutile d'aller chez les autres, c'est encore un concept bien physique et bien humain, l'âme rayonne !
R : On pense que l'âme est enfermée dans le corps comme dans un sac parce que nos sens ne nous permettent pas de la percevoir (enfin pas tous !)
Q : Je comprends qu'il n'y ait pas de distance ni de temps, mais le rayonnement ... un peu comme le soleil mais de tout coté en même temps ?
R : oui
R : Sauf que les rayons du soleil peuvent être arrêtés par un obstacle, pas l'âme…
Q : Mais tu parles de rayonnement alors pourquoi parle-t-on de "corde d'argent" ou "d'or" ?
R : Cette "corde d'argent" correspond au lien qui retient l'âme au corps physique par le biais du périsprit.
R : Ce lien est extensible à l'infini....
R : Mais si il se rompt, c'est la mort. Enfin, la mort physique.
Q : Oui mais si elle rayonne de partout et qu'elle peut atteindre tout par son rayonnement pourquoi ce cordon ? Elle n'a donc pas besoin de bouger du corps ?
R : Je parle de ressenti dans les recherches et contacts en "mode" Esprit.
R : Quand il s'agit de "voyage astral" volontaire, c'est autre chose, je préfère parler de "sorties hors du corps".
Q : Je ne vois pas la différence pour le cordon !
R : La principale différence ce situe dans la volonté consciente ou non.
R : Lorsque nous dormons, l'Esprit s'échappe en quelque sorte et va s'occuper de ce que sa nature lui dicte
R : Par contre, lorsque l'on recherche délibérément la sortie hors du corps, c'est un peu différent.
R : On ne recherche plus cette "connaissance" en tant qu'Esprit, mais en tant qu'humain qui a des envies spécifiques à sa condition.
Q : Et c'est là que rentre en compte l'utilité du cordon ?
R : Oui, Il y a donc sortie dans le sens littéral.
R : Et ce fameux lien nous "retient" au corps physique pour faire simple
Q : Se pourrait-il que ce soit l'âme qui pousse l'humain à faire des recherches par ce moyen ? Pour l'évolution terrestre et non pour l'esprit ?
R : Non, ce genre de pratique est même dangereuse
R : l'Esprit n'a nul besoin de ces "sortie volontaires"
R : Il les obtient de façon plus sures autrement !
R : Et de façon plus profitable
R : Car, dans la majorité des cas, le personnes reviennent avec des renseignements dont ils ne savent que faire
R : Alors que dans le mode "naturel", cela est fait à bon escient
Q : Dangereuse ? Tu parles d'un esprit qui prendrait la place de l'autre pendant la sortie ? Oui mais la curiosité est un gros défaut humain
R : Non, aucun esprit ne peut prendre la place d'un autre.
Q : Donc, ce n'est pas de là que vient le coté dangereux ! Alors d’où vient-il ?
R : Mais il peu y avoir "accrochage" d'entité "ramenée" et ensuite obsession.
R : Sans compter sur ce que la personne peut penser voir…
Q : Les mauvaises interprétations ?
R : TOUT est possible en astral, c'est "l'auberge espagnole", on y trouve aussi ce que l'on y apporte !
R : De là viennent de nombreuses confusions sur ce que les gens prétendent dur comme fer avoir vu et considéré comme réel.
Q : Mais on peu gérer on est pas entrain de dormir !
R : Non, il est bien prétentieux de penser pouvoir complètement gérer cela.
Q : Si on ne gère plus, on retourne dans le corps physique ?
R : On y rentrera de toute façon, mais la volonté n'est pas aussi maîtrisée qu'il y parait.
R : De nombreux cas de "folie" viennent aussi de là
Q : Tu en fais ? Ou en as-tu déjà fait ?
R : On va dire que je proscris ce genre de pratique.
Q : Car tu as eu peur toi même ?
R : Non justement, sans peur, plus de "garde fou" !
R : Et j'ai bien d'autres moyens plus naturels à ma disposition.
C : Oui, on m'avait déjà parlé de gens qui justement ne voulaient plus vivre la vie terrestre mais ne restaient que dans l'astral.
R : Oui c'est un des dangers de cette pratique
Q : Les rêves lucides sont-ils moins dangereux ?
R : C'est autre chose
Q : Mais sûrement moins enrichissant ?
R : Cela ressemble plus aux sorties naturelles de l'âme, à son "rayonnement".
Q : Peut on en tirer autant de bénéfice qu'avec les sorties astrales ?
R : Oui, les rêves éveillés, enfin qualifiés comme tels, seront toujours plus enrichissants que ces pratiques "astrales"
Q : Car on peut vraiment travailler sur soi ? Et profondément ?
R : Je le répète : les sorties astrales volontaires sont des illusions dans le sens d'en tirer un bénéfice quelconque.
Q : ok
Q : Mais c'est quelque chose qui m'interpelle quand même ....
R : Bien fort celui qui prétend en tirer un quelconque enseignement pour lui ou les autres. Je sais de quoi je parle.
Q : J'ai été lire sur des forums; ils parlent surtout de ce qu'ils ont vu mais pas de l'impact de ce que cela leur a apporté.
R : Et bien voilà ! Quels sont leurs bénéfices ou enseignements ?
R : Rien ! Que du charabia agrémenté de néant.
R : Avec lequel ils prétendent ensuite nous démontrer l'existence des farfadets, des lutins, des licornes et Dieu sait quoi encore ?
Q : maintenant que l'on en parle je me rends compte que rien ne m'a accroché
R : Une brève médiation quotidienne sera notre plus sure alliée

Copyright©2010 François de Saintonge. Reproduction interdite
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire