Résumé du 04 avril 2011: Magnétisme - Visites post mortem

Synthèses des sujets développés

Modérateur : Docsavage

Avatar de l’utilisateur
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 297
Inscription : dim. 14 août 2011 16:07
Localisation : Alpha du Centaure
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Message non lu sam. 20 août 2011 02:32

Magnétisme curatif, relations entre l'émetteur et le récepteur.

C : J’expliquais récemment que notre corps disposait de "microprogrammes", d'éléments interactifs communiquant par influx nerveux et/ou chimiques.
C : Qu'il est donc facile de comprendre que ceux-ci peuvent être déséquilibrés par apport d'ingérence.
C : Ils agissent automatiquement, de même que nous n'avons pas conscience de notre respiration ou de nos battements cardiaques.
C : Cependant, des déséquilibres dus à des éléments externes à ces "programmes" peuvent subvenir.
C : Ils peuvent être d'origine bactérienne; virale etc. bien que favorisés par nos conditionnement internes (psychologiques). L'esprit agissant sur la matière et vice versa…
Q : Comme un choc émotionnel, par exemple ?
C : Un état de faiblesse…

R : Absolument, une attitude aussi
R : Une personne déprimée, par exemple, développera des pathologies plus facilement. Cela peut même aller jusqu'à des douleurs dorsales de par son hygiène posturale (les gens déprimés sont souvent voûtés comme si ils supportaient le poids du monde).
C : Donc, lors de ces questions précédentes, j'expliquais que le magnétiseur agissait sur ces déséquilibres, mais dans le cadre de ces "microprogrammes" intrinsèques originaux.
C : En effet, le dosage reçu du magnétiseur est celui qui est nécessaire à l'équilibre.
C : Récemment, quelqu'un soulevait la question à propos d'une femme ayant ses règles et que l'on magnétisait pourtant de façon à faciliter la circulation sanguine générale. Y avait-il risque d'hémorragie ?
R : Il n'y a pas matière à s'inquiéter outre mesure, étant donné cette micro régulation mémorielle déjà évoquée, le fluide magnétique va là où il doit aller. il n'y aura pas d'excès par comparaison à un dosage medicamenteux.
C : D'où la déception parfois de certains magnétiseurs qui pensent guérir tous les maux….
R : En effet, la déception de ceux qui pensent pouvoir tout guérir. Il existe pourtant bien d'autres facteurs, tels que les choix d'expérience de vie, par exemple.
C : J'ai d'ailleurs, le cas d'une personne développant une certaine pathologie, cependant, je veux dire que le magnétiseur pense pouvoir faire disparaître les symptômes… mais se retrouve à devoir "ressortir" des choses beaucoup plus profondément ancrées. Les symptômes ne disparaîtront alors qu'après !
C : C'est un traitement de fond, finalement ! Car sinon, le sujet risque d'être déçu de voir son mal physique perdurer…
R : Complètement ! Et c'est bien là où l'on constate qu'il existe un différence profonde entre magnétiseurs. Tout résultats confondus.
C : Entre celui qui s'attache à la globalité de l'être et celui qui ne traite que les symptômes…
C : En évoquant aussi ceux qui obtiennent des résultats uniquement grâce à l'autosuggestion de leurs patients…
Q : Quand le patient dit qu'il va guérir parce qu'il va voir un magnétiseur ?
R : Oui, c'est le même effet "placebo". Le patient est convaincu de prendre le bon remède efficace.
C : Mais attention, cet exemple est anecdotique. Il est marginal chez la plus part des guérisseurs qui ont un réel talent.

Visites post mortem

C : A propos des rêves de personne que l'on connaît avant leur "départ" :
Q : Q'en est-il des visites de ces futurs défunts ?
Q : Les médiums avérés ont-il plus de facilité à les voir ?
R : Pas seulement les médiums avérés, mais aussi les "récepteurs" fortement impressionnés par ces futurs "partants".
C : Ok, je me demandais juste si c'était plus rapide pour eux…
R : Il existe des liens dépassant la médiumnité courante, habituelle.
R : Il faut aussi considérer la "mémoire ancestrale" des intervenants et leur capacité à se détacher plus facilement de la matière, l'âme rayonnant…
C : Conscient ou pas…
Q : L'âme part rendre visite ?
R : Selon leurs intérêts, leur penchant et affinités tout comme le relationnel entretenu avant ou pendant cette vie de "référence".
C : Leur degré de sympathie, en quelque sorte…
R : Absolument, leur degré de sympathie dans le sens littéral du terme.
C : Le contraire est également vrai, certaines âmes ne rencontreront plus ceux qui étaient sensés être des êtres chers lors de cette vie. Ils ont ou retrouvent d'autres perspectives d'avancement, d'autres choix. Ils étaient incarnés dans un contexte familial pour des expériences précises.
C : La notion "d'êtres chers" est bien une notion d'incarnés….
R : Absolument.
C : La plus part d'entre nous avons une idée très approximative de l'amour et de l'affection.
Q : Cette âme pourrait "aller voir" quelqu'un qu'elle n'a pas connu dans sa vie de référence ?
R : Oui, bien sur, et c'est le cas le plus fréquent.
Q : Ah… mais le "récepteur" va se demander de qui il s'agit !
C : C'est typiquement humain comme raisonnement, imaginer que nous n'ayons qu'une vie, et que c'est justement celle-ci que nous vivons !
R : Les âmes qui se connaissent en tant qu'âme ne se réunissent pas forcément sous forme d'incarnés…
R : Et quand bien même, si elle se posait la question en tant qu'incarné, leurs âmes se reconnaîtraient, elles…
Q : La "visite" sera alors utile sur un autre plan ? Même si l'autre ne semble pas avoir compris ?
R : Oui pas forcement sur le plan purement humain.
C : N'oublions pas que notre Mémoire authentique est fortement occultée par la matière et que dès qu'il existe un soupçon de détachement, cela devient plus clair.
C : Quand on prend son âme comme référence, on comprend énormément de choses…
Q : Même avec un "soupçon" de détachement… on peut ne pas comprendre le lien exact, non ?
C : Quand on "pense" les choses en tant qu'âme, cela permet ce détachement dont tu parles…
R : Pas forcement pour lâme d'un incarné, enfin jamais complètement. Du moins, pas avec autant de clarté que celle d'un esprit désincarné. On ne peut avoir une vision aussi large, aussi claire en projection même si elle est nettement supérieure à l'état de veille.
C : N'oublions pas que le corps étherique lui aussi est un filtre



Copyright©2010-2011 François de Saintonge. Reproduction interdite
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire