rêves prémonitoires

Etudes et recherches en sciences occultes

Modérateur : mella

Avatar de l’utilisateur
mella
Esprit ouvert
Esprit ouvert
Messages : 42
Inscription : lun. 29 août 2011 16:43

Message non lu dim. 21 août 2011 00:21

Depuis ma plus tendre enfance j'étais bercée par des rêves assez signifiants… je ne me rendais pas compte alors de leur utilité, des messages qu’ils portent et de l’importance du monde onirique dans ma vie.
Je dois préciser que je suis une incontestable adepte du sommeil :D
C’est durant l’été 2009 que j’ai compris que j’avais des rêves prémonitoires, ce fût un choc pour moi… çà exiiiiiiste !!!
A la base, pour moi et comme on l’aurait tous compris, le rêve est un exutoire des besoins enfuis dans notre subconscient. En fouinant un peu pour en comprendre l’essence je me suis penchée sur la recherche en neuropsychologie : En étudiant le cerveau la découverte clef fut le sommeil paradoxal. Nous rêvons donc chaque nuit, 100 minutes en phases rythmées par notre horloge interne. C’est une activité programmée de notre cerveau.
En développant encore, des chercheurs émettent l’hypothèse que le sommeil paradoxal servirait à développer notre individualité psychologique (selon Michel Jouvet). Jung, pour sa part, découvre que le rêve est porteur d'un dynamisme de changement intérieur, d'un processus de transformation de la personnalité présent dans l'inconscient humain. Il a appelé ce processus l'individuation. Les rêves seraient en outre, des outils de développement des capacités cognitives.
Toutes ses recherches ne font pas allusion à la parapsychologie, aux questions qui me turlupinent. Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourquoi certains de mes rêves se réalisent ?
En approfondissant mes recherches, j’ai découvert que certains psychanalystes et surtout des parapsychologues contemporains se sont penchés sur les rêves prémonitoires. Des recherches sont effectuées en laboratoire et donnent des résultats étonnamment positifs.
Plusieurs hypothèses ont été émises, la première essaie d’expliquer le phénomène par un processus de "logique inconsciente" : des signes avant-coureurs imperceptibles seraient captés par le cerveau, ce dernier les interprète et construit l’évènement traduit par un rêve prémonitoire. Cette explication serait restrictive.
Cartésienne que je suis, j’ai été étonnée de comprendre que ma conception linéaire du complexe espace-temps serait peut être erronée, c’est là que je me suis souvenue de la théorie quantique qui me fascinait, et si on essayait de comprendre de ce côté ? Je me souviens que je ne lâchais pas mon professeur de physique à ce sujet, il me disait souvent que les recherches quantiques sont du domaine de l’application plus que de la découverte. les chercheurs la craindraient-ils… Einstein lui-même l’a réfuté…
Pour la physique quantique, le monde de l'infiniment petit se comporte très différemment de l'environnement macroscopique auquel nous sommes habitués, on s’intéresse ici spécifiquement aux particules subatomiques : à cet effet, en 1982, le physicien français Alain Aspect a démontré que des informations peuvent voyager entre deux particules à des vitesses supérieures à celle de la lumière, inversant ainsi le temps. Avec cette découverte, je me dis que la notion du temps telle que nous la percevons ou l’admettons ne serai pas celle qui régule notre univers !! Les rêves prémonitoires pourraient-ils être expliqué par cette courbure possible du temps ? L’état de sommeil paradoxal nous permettrait-il de voyager dans le temps ? ces rêves nous avertiraient-ils d’un danger, nous apaiseraient-ils de nos inquiétudes par les informations données ?
Comme d’habitude ce sont des hypothèses que j’émets, elles peuvent être discutables et je compte sur vous pour les alimenter. Merci.