Les formes pensées

Etudes et recherches en sciences occultes

Modérateur : mella

Avatar de l’utilisateur
mella
Esprit ouvert
Esprit ouvert
Messages : 42
Inscription : lun. 29 août 2011 16:43

Message non lu dim. 21 août 2011 00:35

Je vous présente un livre que je trouve fort intéressant: Les formes pensées de A. BESANT et C.-W. LEADBEATER

Ce livre nous permet de penser la pensée dans sa matérialisation. Je vais essayer de l'introduire succinctement, selon mes possibilités d'assimilation.
Les deux auteurs se sont appuyés essentiellement sur les recherches thésophiques modernes effectuées pour mieux appréhender la pensée. (théosophie: représente un aspect moderne du Sanatana Dharma, « la Vérité Éternelle », comme religion en soi. Sic. Wikipedia)

Selon les théosophiens, il faudrait commencer par briser le mur qui sépare les réflexions sur la matière animée de celle qui est inanimée. Ainsi les études faites sur la pensée engloberaient le domaine qui s'étend du monde physique au monde astral.

Dr. Baraduc (théoricien en théosophie) affirme que "la création d'un objet provient de la fixation d'une image à sa sortie de l'esprit, au moment où elle se matérialise". De par sa recherche, il a essayé de démontrer l'effet chimique causé sur les sels d'argent par cette image née de la pensée.

Les auteurs défendent ici, en premier lieu, le fait que la pensée et le désir sont bien vivants et ont la particularité d'être actifs, leur influence s'étend à tout ce qu'elles touchent.

Ils définissent en outre, le corps mental et le mode d'actions vibratoires de la pensée, ces dernières influenceraient la matière du corps mental, ainsi que celle du monde astral (le corps des désirs formant la plus grande part de l'aura).

La pensée ainsi matérialisée aurait pour effet la création d'une forme définie. Les auteurs assimilent la pensée à une entité vivante, "dont la forme-pensée sera l'âme et la matière vivifiée, le corps". Ils lui donnent le nom d' "élémental"

"Chaque homme se meut dans l'espace, enfermé comme dans une cage que lui-même a construite, entouré par la masse des formes-pensées créées par ses activités mentales habituelles ; c'est à travers ce milieu qu'il voit le monde et naturellement il teinte toute chose de sa couleur prédominante, et toute la gamme des vibrations qui l'atteignent est plus ou moins modifiée par sa propre teinte personnelle. C'est ainsi que l'homme ne voit rien avec exactitude jusqu'à ce qu'il ait appris le contrôle complet des sentiments et de la pensée ; jusque-là toutes ses observations doivent se faire à travers son milieu propre, qui déforme et décolore tout, semblable à un mauvais miroir."

Bonne lecture à tous :)