Le tirage en croix

Exercices et tirages des membres

Modérateur : Docsavage

Avatar du membre
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 318
Enregistré le : dim. 14 août 2011 16:07
x 4
x 21
Contact :

Message non lu mer. 28 sept. 2011 17:22

Préambule :

Le tirage de cartes constitue en un acte qui suit une règle précise, où chacun participe, où des symboles interviennent au nom d'un processus plus ou moins défini mais accepté. Une relation va donc s'opérer entre le consultant, le tarologue et les arcanes.

La règle définie ici est l'une des différentes méthodes couramment utilisée. Cependant, il est bon de rappeler que toutes peuvent être bonnes si elles sont en cohérence avec le tarologue et son "bon sens".

Il existe bien d'autres variantes du tirage en croix, mais, pour bien manipuler le tarot, il est préférable d'approfondir ce tirage "élémentaire" qui a la particularité de pouvoir répondre directement à n'importe quelle question (sous réserve, bien entendu, qu'il existe une réponse…).

Le tirage :
Etant entendu que vous avez au préalable brassé vos lames en vous concentrant sur la question. La méthode de sortie des arcanes pour les poser vous appartient…

La première lame sera placée à gauche. (P1)
Elle représente le consultant et/ou l'objet de sa question, son état d'esprit ainsi que les conditions actuelles de la situation.

La deuxième lame sera placée à droite. (P2)
Cette position représente ce qui fait "face" au consultant, les aides ou obstacles potentiels et comment il y réagit. Les interactions avec les autres ou le milieu externe.

La troisième lame sera placée en haut. (P3)
C'est le "conseiller"; la lame qui guide sur la manière d'agir, d'analyser la situation afin d'en tirer les meilleurs enseignements.

La quatrième lame sera placée en bas. (P4)
Elle représente les circonstances les plus plausibles selon le problème considéré. Elle est aussi appelée "sentence".

La cinquième carte ou "synthèse" sera placée au centre du tirage. (P5)
Le terme "synthèse" s'applique à sa méthode de calcul, pas à sa valeur dans le tirage.
Elle n'est que la résultante globale du jeu, celle qui va donner une tonalité d'ambiance à la réponse du tirage.
Pour rappel, elle se calcule* en additionnant et en réduisant les valeurs numériques des quatre précédentes lames.


L'interprétation peut commencer....
Cependant, une véritable interprétation tient compte de trois facteurs très importants :
- Avoir une connaissance approfondie de la symbolique des arcanes.
- Etre capable de faire une synthèse globale (après une première approche analytique).
- Avoir de l'intuition !


Tirer une 6°, 7°, 8°... carte ? :
Tout ceci est une question de convention entre le tarologue et son jeu.
La méthode à cinq cartes a quelque chose de très logique, l'unité du système peut absolument répondre lui seul à une question.
Bien souvent, la tentation vient au tarologue ou au consultant de rajouter des cartes parce que le jeu est "obscur ou n'en dit pas assez"... et tant qu'on n'a pas son "Soleil" ou son "Monde", on en rajoute....
Soit on utilise dès le départ une méthode en croix pouvant aller jusqu'à une dizaine de cartes comme la "croix celtique", soit on s'en tient au fonctionnement à 4+1 cartes comme décrit plus haut.

*Dès que la somme dépasse 22, on réduit avant de poursuivre les calculs
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire