Georges Barbarin

Le pouvoir de l'esprit sur la matière...

Modérateur : Docsavage

Avatar de l’utilisateur
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 317
Inscription : dim. 14 août 2011 16:07
x 4
x 17
Contact :

Message non lu ven. 3 août 2012 16:05

Poète, écrivain et journaliste connu, Georges BARBARIN réalise en 1936 une évolution profonde et s'oriente vers le spiritualisme. Il découvre la recherche ésotérique et fait paraître, avant la guerre, des livres d'une brûlante actualité encore aujourd'hui, tels que :
L'APRES-MORT, LE SECRET DE LA GRANDE PYRAMIDE, LES DERNIERS TEMPS DU MONDE, L'ANTECHRIST, LA DANSE SUR LE VOLCAN, LE SCANDALE DU PAIN, LE PROBLEME DE LA CHAIR, LA MORT DOUCE, etc.

Mais son oeuvre la plus importante reste sans conteste l'ensemble de ses ouvrages de spiritualité qui a permis à des milliers de lecteurs de comprendre le pourquoi de leur vie : LA CLE , FAITES DES MIRACLES, LE JEU PASSIONNANT DE LA VIE, GUERISON PAR LA FOI, LE MYSTICISME EXPERIMENTAL, COMMENT VAINCRE PEURS ET ANGOISSES, L’AMI DES HEURES DIFFICILES, DEMANDES ET TU RECEVRAS , LE CALENDRIER SPIRITUEL, L’OPTIMISME CREATEUR, L’INVISIBLE ET MOI, LES CLES DU BONHEUR, LA REFORME DU CARACTERE, …..

Son langage pur et clair a ouvert la voie spirituelle à d'innombrables personnes qui sentaient confusément leur besoin "d'autre chose", il a ainsi touché tous les publics, les plus simples comme les plus cultivés. Jusqu'à sa mort, en 1965, sa vie fut un exemple de foi profonde en l'Amour et en l'Homme, il vécut vraiment avec Dieu qu'il appelait l'Ami*. Sa mort même fut éloquente. Il laisse derrière lui une oeuvre importante (plus de soixante-dix ouvrages, traduits dans plus d'une douzaine de langues) dont une trentaine encore édités aujourd'hui et les autres que nous souhaitons pouvoir rééditer grâce à vous tous lecteurs.

Quelques ouvrages en téléchargement libre:
Format: .doc(Word)

Cliquez sur ces lien :
Contenu masqué
Vous devez être connecté sur ce forum pour voir le contenu masqué.


ATTENTION : Ces livres sont réservés aux membres du forum dans le cadre d'un usage strictement personnel. Vous êtes autorisés à en faire une copie de sauvegarde et/ou d'en imprimer un seul exemplaire. Merci de consulter le règlement pour mémoire.


*Les lecteurs de N.D. Walsch sont invités à une certaine réflexion...
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire
Avatar de l’utilisateur
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 317
Inscription : dim. 14 août 2011 16:07
x 4
x 17
Contact :

Message non lu ven. 3 août 2012 18:19

Voici un extrait du livre "Faites des miracles !" "Ou comment obtenir"

La vie est une succession de prodiges, plus ou moins grands, plus ou moins saillants, plus ou moins évidents, mais qui, tous ou presque tous, se produisent, sinon en dehors de l'Homme, du moins sans sa participation consciente et délibérée, ce qui leur confère une apparence de hasard. S'il en était autrement, au lieu d'être étroitement déterminé comme il semble bien qu'il le soit le plus souvent et soumis à la dépendance des êtres et des circonstances, l'Homme influerait sur l'événement et les créatures et, en pleine possession de son libre-arbitre, déterminerait à son tour. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre l'art d'obtenir, c'est-à-dire la réalisation des souhaits, le résultat des prières, ce que d'autres ont appelé la « réponse » car tout dépend de la manière dont on pose la question. Nous avons cependant un début d'éclaircissement dans le fait que toute invocation adressée aux saints, dieux, héros, ancêtres et entités protectrices, etc. pourvu qu'elle ait le caractère d'une adjuration passionnée, déclenche presque infailliblement le mécanisme secret.
Quel est donc ce mécanisme et quel est donc ce secret ? Faute de pouvoir le demander à la raison et à la logique j'ai été contraint de recourir à des intelligences illogiques et irrationnelles, non seulement capables de s'évader de nos trois dimensions habituelles, mais en- core entraînées à se mouvoir à l'aise dans les autres dimensions.
Quand on a des doutes sur un sujet scientifique quelconque on va trouver les savants qui formulent des hypothèses en matière d'explication. On ne les croit pas moins savants parce qu'ils confessent, quand ils sont intelligents, leur ignorance. Pourquoi lorsqu'on veut des éclaircissements en matière de miracle ne pas s'adresser à des intermédiaires d'un autre plan ? Pas plus que les savants ces intermédiaires ne sont omniscients mais dans le cas d'entités présumées désincarnées on peut admettre que l'absence de corps rend leur pensée plus active et que, le champ de leur vision étant infiniment plus vaste, elles peuvent avoir des lumières sur bien des choses dont l'exploration leur était interdite par les dimensions de notre cerveau. J'ai donc, par l'entremise d'un médium, dont je connais les réelles facultés en même temps que la valeur morale, sollicité l'avis d'êtres qui ne sont plus sous la domination de la matière et paraissent susceptibles d'éclairer notre terrain.
Voici la première de ces communications dont l'inspirateur anonyme n'a pas cru devoir s'abriter sous les noms de personnalités célèbres comme cela arrive trop souvent. On verra que, pour être resté modestement dans l'anonymat, cet inspirateur n'en formule pas moins des hypothèses originales et parfois d'une rare élévation. Il m'a semblé piquant d'introduire dans ce débat des individualités affranchies de leur personnalité terrestre et qui, comme telles, sont présumées capables d'une hauteur de vue que, limités par leurs circonvolutions cérébrales, les philosophes de ce monde et les savants de laboratoire n'ont pas.



1ère COMMUNICATION:

« Ce que vous appelez le miracle m’apparaît à moi comme la plus naturelle des choses. Et ceci manifeste que la force invisible et la force terrestre sont les deux faces d’une même force.
« Pourquoi le miracle est-il si rare ? C’est que l’Homme a conquis des pouvoirs considérables sur la matière mais perdu la facilité de manifester dans la matière les forces du monde invisible.
« Partout un équilibre règne et quand il est rompu un terrain s’écroule où s’ensevelissent les données précédemment acquises. Le travail qui consiste à s’élever au-dessus des forces matérielles pour les remplacer par la force astrale est en voie de réalisation. Chaque homme devrait posséder en lui-même la puissance matérielle et la puissance astrale. Ainsi il n’y aurait plus de miracle. Car ce qu’il est convenu d’appeler miracle est la projection de l’astral dans le matériel. Je pense que ceci ne fait pas de doute. Le miracle sur la Terre, tel que l’apparition des morts ou celle de la Vierge, par exemple, n’est que le transfert de certaines conditions d’existence qui sont apparemment contraires aux lois physiques. C’est le cas des guérisons instantanées, de l’arrêt d’un mécanisme sans l’intervention d’un autre mécanisme matériel. Tout cela qui apparaît surnaturel ne l’est pas. L’Homme va entrer en possession de facultés qui lui permettront de conquérir dans la matière l’usage de ces forces astrales. Pourquoi cela n’existe-t-il pas aujourd’hui alors que cela exista jadis ? 11 y eut un temps où, par la force astrale, l’Homme était capable de capter l’électricité atmosphérique, de déplacer les objets les plus lourds (mégalithes) sans la force matérielle et de réaliser des actes incroyables. Pourquoi, je le répète, cela n’est-il plus aujourd’hui et pourquoi puis-je dire que ce sera pour demain ? Il y a là les manifestations d’une loi qui veut que la force issue du Créateur devienne de plus en plus unie à la matière, s’identifie de plus en plus à elle pour obtenir le pouvoir. Ainsi depuis des millénaires l’Homme s’enfonce dans la seule matière. Il se limite a elle dans son action. Et cependant l’Homme peut aider la matière dans son évolution. Dans l’ordre du Cosmos tout est solidaire car l’évolution de chacun dépend de l’évolution du reste. Pour faire évoluer la matière l’Homme s’est amputé d’une part de ses prérogatives (force matérielle et force astrale), c’est-à-dire de la possibilité d’agir à la fois dans son corps matériel et dans son corps astral. Cette faculté ne lui a pas été retirée pour toujours et il arrive, de loin en loin, qu’un être, au cours de sa vie, reconquière ses sens astraux et la possibilité d’agir à travers eux. Telle est l’explication du miracle visuel ou physiologique.
Visuel : les apparitions, les visions matérialisées des forces cosmiques, comme la Vierge, les Saints, etc. Physiologique : bouleversement d’un organisme détérioré qui retrouve instantanément son organisation interne par l’intermédiaire du corps astral uni au corps physique. Matériellement le miracle se fait par intervention de force humaine projetée sous une influence quelconque sur les objets et les bouleversant en en attaquant la structure et en les modifiant assez pour qu’ils se dématérialisent et se rematérialisent en un instant. »


Il sied de retenir de cet exposé deux données essentielles. La première est que nulle explication complètement satisfaisante ne peut être donnée du miracle si l’on ne tient compte à la fois de la force apparente et de la force cachée, celle-ci étant le complément de celle-là. Il ne nous appartient pas de démêler si l’une des deux est plus nécessaire ou plus agissante que l’autre. Contentons-nous d’admettre qu’elles sont toutes les deux indispensables et que le miracle naîtrait de leur union.
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire
Verrouillé