A vos ordres - Extrait

Extrait du chapitre V

Articles et traductions

Modérateur : Docsavage

Répondre
Avatar du membre
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 338
Enregistré le : dim. 14 août 2011 14:07
9
Total: 5
Total: 25

Message non lu

"Pour résoudre un problème qui vous semble actuellement si réel, tout ce que vous avez à faire, c’est de lui ôter votre attention. En dépit de sa réalité apparente, détournez-le de votre conscience. Devenez indifférent et commencez à vous sentir tel que vous seriez une fois le problème résolu. Par exemple; si vous étiez emprisonné, personne n’aurait à vous dire que vous devriez désirer la liberté. La liberté, ou plutôt le désir de liberté serait automatique. Alors pourquoi regarder derrière les quatre murs de votre prison? Détournez votre attention de votre emprisonnement et commencez à vous sentir libre. Sentez-le au point où cela devient naturel – et à la seconde où vous le faites, ces barreaux de prison vont se dissoudre. Appliquez ce même principe à tout problème.


J’ai vu des gens endettés jusqu’au cou appliquer ce principe et en un clin d’œil, les dettes colossales furent supprimées. J’ai vu ceux que les médecins avaient abandonnés comme incurables, détourner leur attention de la maladie et commencer à se sentir bien malgré les preuves de leur sens contraire. En un rien de temps, cette soi-disant “maladie incurable” disparut en ne laissant aucune cicatrice.
Votre réponse à “Qui dites-vous que je suis“? [sic] détermine toujours votre expression. Tant que vous demeurerez conscient d’être emprisonné, malade ou pauvre, vous continuerez à exprimer ou développer ces conditions."

Neville Goddard

Extrait du chapitre V du livre “At your command” ("A vos ordres")- En cours de traduction– Texte original de 1939
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire
Répondre