Pompom 04 10 2012

Nos rêves sont souvent porteur de messages

Modérateur : Docsavage

Avatar du membre
pompom
Esprit assidu
Esprit assidu
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 01:03
8

Message non lu

Bonjour ici. Je suis toute nouvelle sur ce forum et je me suis dit que je pourrais inaugurer cette arrivée par le récit d'un rêve fait le 04/10 et qui me perturbe bien comme il faut.
Je me suis réveillée à 7h30 ce matin-là à la suite d'un looooong cauchemar très perturbant que j'ai rédigé aussitôt avant d'aller me recoucher. Le voici tel que rédigé à ce moment-là :


Je suis dans la maison dans laquelle j’habitais étant petite. Elle ne lui ressemble pas vraiment mais c’est elle. Et c’est chez ma mère, bien qu’en fait dans la réalité elle n’y habite plus mais une maison un peu plus loin. Dans le rêve je suis dans le jardin au fond duquel il y a une autre maison et un autre jardin. Derrière une petite porte en bois un homme visiblement saoul hurle après son chien. Sur la droite 2 autres voisins lui parlent, à moitié en se moquant de lui, à moitié pour l’aider. Mon voisin du fond me hurle d’aller chercher ma mère pour qu’elle lui donne un truc pour faire revenir son chien. Le chien est dans mon jardin, allongé bien à l’écart du bonhomme et refuse de le rejoindre.
Je ne sais pas ce qu’il me dit, le voisin du fond, mais je l’insulte en le traitant de connard. Et je vais pour rentrer chercher ma mère pour qu’elle lui donne le fameux conseil. Ma mère n’a pas de chien et pas de talent particulier avec les animaux, dans la famille c’est mon don à moi. Dans le rêve tout le monde semble croire que c’est ma mère qui a ce don. Finalement je fais demi-tour et décide d’aller aider le bonhomme moi-même parce que c’est quelque chose que je sais faire. Je m’amuse avec le chien, lui donne des récompenses etc. pour lui apprendre à venir quand on l’appelle. Ça se passe très bien, il est super le cabot. Et puis d’un coup je réalise que le voisin vociférant pourrait aussi bien lui tanner la gueule à ce pauvre chien, que vu les réactions du chien ce n’est probablement pas pour rien qu’il refuse de rejoindre son maître. Je demande leur avis aux autres voisins et à ma mère qui vient d’arriver.
Et je me retrouve tout d’un coup en train de m’endormir dans la maison, celle de l’enfance. Je sens que je suis en train de partir dans l’astral, je décide de me laisser faire. Je sens que quelqu’un tripatouille mes pieds, mes jambes, mes mains, les faisant bouger. Je me dis que ce n’est pas normal, mais lors de mon dernier voyage j’ai senti une de mes jambes bouger comme ça, ainsi que l’impression qu’on tirait mon corps en arrière. Je me laisse donc faire jusqu’à ce que je sente la couette qui descend petit à petit le long de mon corps jusqu’à découvrir tout mon torse. Là je décide d’arrêter tout, que ce n’est vraiment pas normal, et d’attraper la couette pour la remettre en place. Mais quelque chose la retient, quelque chose de tellement solide qu’elle ne bouge absolument pas quand je tire dessus. Et soudain je vois ma main gauche qui se met à bouger toute seule et je sens que quelqu’un essaie de me posséder.
Je me lève en hurlant, dans mon rêve, et je me mets à tourner dans la chambre en récitant des pater noster. Je ne suis pas croyante mais je crois en la force de la prière, en la force qu’on donne aux choses. Donc je le récite plusieurs fois en tournant en rond dans la chambre et dans une espèce d’état de terreur quasi incontrôlable. Au bout d’un moment, je crois que je le récite 7 fois mais que la dernière fois je ne me rappelle plus vraiment du texte, je décide de me recoucher. Je n’ai même pas le temps de me rendormir que je sens quelque chose qui m’écarte les jambes et qui me donne un coup dans le bas-ventre.
Au même instant il y a quelqu’un, mon guide mais que je perçois un peu comme une servante, qui n’est pas à côté de moi mais qui m’aide quand même, qui me fait passer des images, des informations. Mon voisin du fond (qui n’est plus celui de plus tôt dans le rêve), et une chouette perchée dans un arbre dans le jardin du voisin. Et d’un coup je comprends, je vois aussi le fils du voisin, et je comprends tout. En réalité je ne comprends strictement rien en le racontant, mais dans le rêve ça me paraît une évidence. Je file traverser le jardin et je hurle « à l’aiiiide » vers la maison du voisin pour faire sortir ma mère qui dort avec lui. Elle descend (et elle ne ressemble pas à ma mère d’ailleurs) et je l’attrape par le bras en lui expliquant que son mec est ultra dangereux, qu’elle doit me faire confiance, qu’il faut partir.
L’homme sort et commence à dire que je raconte n’importe quoi. Je parle à ma mère de la chouette dans l’arbre au fond du jardin, comme si c’était une preuve. Je la sens perplexe. Pendant ce temps l’homme continue de dire que je raconte n’importe quoi. La servante-guide est toujours là à côté, je la vois presque. Soudain ma mère montre des espèces de chouettes miniatures qui sont posées dans les arbustes et sur un muret juste derrière l’homme. Elle lui fait remarquer, et je renchéris en lui disant que c’est bien la preuve ! Il est bien cette chouette (dans mon esprit il représente quelqu’un d’extrêmement mauvais, un oiseau de nuit), la preuve ce sont ces mini chouettes (charmantes d’ailleurs) qui gravitent autour de lui. Et ma mère semble perplexe mais déjà plus encline à me croire.
Je sens l’homme qui se met en colère et je dis à ma mère qu’il commence à être en colère, et la servante répète qu’il se met en colère. Et lui essaie de garder son calme pour me faire mentir mais on sent qu’il est en train de nous sentir lui échapper et ça le rend fou. J’ai très peur de ce qu’il sera capable de faire, je sens ma main gauche qui recommence à bouger toute seule. Je crie et je dis à ma mère de me suivre. Elle court derrière moi vers la maison mais moi je contourne la maison pour aller vers la voiture. Là, ma mère hésite vraiment, elle pensait qu’on allait se réfugier dans la maison, mais non je continue à courir vers la voiture et j’entre dedans pour la conduire et partir chez moi dans le sud. Je me réveille à ce moment-là et je me sens quasiment frustrée de ne pas savoir si j’ai réussi à convaincre ma mère de me suivre dans la voiture.


Les informations annexes au rêve sont que la maison dont il est question dans le rêve a été le théâtre d'événements étranges dans mon enfance, comme des invasions de centaines de mouches, ou des radiateurs qui restent allumés au maximum, des "gens" que je percevais mais dont je n'ai gardé aucun souvenir. Elle avait été habitée par une "sorcière" et était considérée comme hantée.
Autre information annexe, ma mère fait collection de chouettes de toutes sortes.
Dernière information annexe, mais de taille, j'ai été persuadée en me réveillant que la clé de mes blocages actuels était contenue dans ce rêve et que loin de concerner ma mère, que j'ai quand même prévenue du rêve, c'était de moi dont il était en fait question. Et le fait de monter dans la voiture m'a quelque peu rassurée sur mon avenir, même si je n'ai pas attendu de savoir si ma mère montait dedans...
Si quelqu'un a une idée de par quel bout prendre ce rêve...
Avatar du membre
Lara
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 184
Enregistré le : dim. 14 août 2011 14:59
9
Total: 3
Total: 3

Message non lu

Juste un "complément" de ce qui a pu être dit sur le tchat, uniquement mes propres perceptions, puisque tu as eu une réponse très éclairée :)


La dualité est omniprésente, mais aussi ce besoin de te protéger. La peur et l'angoisse sont très présents. Je me permet plus un conseil qu'une interpret:
Ce n'est pas de l'égoïsme que de s'occuper de soi un temps (ou même tout le temps).
Crées toi une "bulle" dans laquelle tu vas pouvoir te rassurer toi même.
Rien n'est hasard, donc si certaines portes ne se sont pas fermées tu vas à un moment donné comprendre.Ta compréhension sera à la "hauteur" de ce que tu as besoin de savoir.
Sachant de plus que tu sais déjà....
(ça fait un peu énigme mais c'est ce que j'ai!!)
Je reviens sur la gestation (oui oui c'est moi ;) ), est en gestation un accomplissement de Toi, une compréhension de Toi. Les blocages sont une chose, mais leu dépassement sont une voie ouverte à la connaissance intime de Soi.
Aie Confiance, en Toi, en ce Tout. D'ailleurs tu sais reconnaître les "alertes" même si parfois c'est plus facile de "faire l'autruche". A ce jour l'autruche doit laisser place à la Compréhension, et c'est ce qui est en train de se faire.
Ton intuition, ta connaissance et bien d'autres choses sont en train de se libérer. A toi aussi le lâcher du lest, et tu verras les ouvertures. La connaissance permet d'appréhender les peurs et les angoisses. Non pas les faire disparaître, mais les "prendre" de façon différente et donc de les dépasser de manière à laisser place à une belle autoroute...
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
9

Message non lu

Pure hypothèse de ma part, voilà ce que j’ai envie de te dire en espérant que mes lectures ne m’ont pas influencées.
Allez je me lance:
Ce qui se trouve être au fond de Toi depuis toujours, se reflète à l’extérieure, désormais tu le vois, tu le réalises pleinement. Même cette part la plus intime, secrète à laquelle tu tiens précieusement.
Tu as décidé de le faire savoir (de l’assumer sans te cacher, sans honte plutôt), d’en user pour ton bien, car il semble que cela devienne nécessaire à ton avancement.
Tu as entrepris cette marche, cette démarche un peu dans la panique, ce qui te déstabilise qlq peu.
Rien ne doit t’arrêter, si qq chose t’arrête ce n’est que toi, Toi seul peut y remédier et cela se fera progressivement étape par étape.
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Répondre