Pompom le 28/11/2012

Nos rêves sont souvent porteur de messages

Modérateur : Docsavage

Avatar du membre
pompom
Esprit assidu
Esprit assidu
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 01:03
8

Message non lu

Bonjour à tous, voilà un rêve que j'ai fait il y a quelques jours et qui m'a particulièrement marquée. Il est le premier d'une longue série de rêves hautement symboliques (qui mériteraient que je les raconte d'ailleurs) mais il a surtout été suivi d'une espèce de répulsion pour l’ésotérisme. Ce rêve marque donc une césure entre mon quotidien devenu très matérialiste et l'univers onirique, l'univers de l'eso en général.


Je suis dans un pays, sur une côte plutôt tropicale. Il n’y a personne, pas d'habitation, c’est ce que je recherche. Dans la mer je vois une espèce de gigantesque rocher (peut être 200m de haut et 800m de large) surplombé par de la verdure. Je décide d’aller voir. Je nage/vogue jusqu'au rocher, parfois en bateau, parfois sur une planche, parfois je nage juste. En arrivant au rocher, je trouve un escalier qui monte à l’intérieur, dans la roche. Quand j'arrive en haut c’est magnifique, une espèce de clairière dans une jungle, tout est magnifique, il y a des fruits, des lianes, de la verdure exubérante.
Et caché dans la verdure je vois un bâtiment à l'abandon. Au départ ça ressemble à une espèce d’entrepôt désaffecté, mais à l’intérieur c’est aussi comme un château. A l’intérieur je vois de la poussière et c'est sec, à l'inverse de dehors. Je vois des gens un peu partout, poussiéreux et je me concentre pour qu'ils « disparaissent » parce que je veux être seule. Je me dis que si je me concentre assez ils vont disparaître. Je suis justement venue dans cet endroit pour être seule, tranquille.
Dans ce bâtiment je cherche quelque chose, comme un secret, un passage secret, je ne sais pas exactement. Je trouve une immense cheminée et je me dis que le passage secret doit être là et que je dois trouver la clé. Je me mets à chercher partout, bientôt rejointe par des gens qui « m’aident » mais qui me semblent plutôt s’incruster. Parmi ces gens il y a des tas de personnes et de personnalités différentes, il y a même Yves Montand et Vanessa Paradis.
Je trouve des passages secrets, des escaliers cachés, etc. Mais pas la « clé ». Et puis je retourne à la cheminée, il y a des pots au dessus, des bocaux en verre et des tas d’autres choses et d'un coup je me dis "oh ce serait trop con que ce soit juste sous nos yeux depuis le début !". Je prends un pot en verre et dedans, la clé, une toute petite clé. Je la montre aux gens autour de moi et un "collègue" s'en empare et cherche la serrure. Il finit par la trouver et me la montrer et je me rends compte que je l’avais déjà vue et que je l’aurais trouvée facilement. Le « collègue » insère la clé et un passage s’ouvre. Je m’y précipite, je m’y faufile difficilement. Et j’arrive dans une pièce dans laquelle il y a déjà plusieurs personnes qui sourient. Je réalise que tout ça en fait n’était qu’un jeu et que ces gens là sont des acteurs. Il y a même un drap qui recouvre un « mort » et je dis « oh et ça c’est le comte alors… the count ! ». Petit à petit il y a tous les acteurs qui arrivent dans la pièce d’un côté et tous les « participants » qui arrivent par le passage par lequel je suis arrivée. Mais eux d’une part n’ont pas à se « faufiler » comme moi, le passage est bien ouvert maintenant, et d’autre part ils ne sont nullement surpris, ils savaient tous que c’était un jeu.
Un « acteur » noir avec une moustache active un écran et on voit défiler des tas d’images de nos recherches. Tout ça c’était un jeu de téléréalité. Tout le monde rit et se félicite. On me voit à peine sur les images. Je suis vexée, je me dis que j’ai trouvé le lieu, deviné qu’il y avait un secret, trouvé la clé, donc résolu l’énigme, et au final personne ne fait plus attention à moi que ça. Sur les écrans, ce qui a été diffusé, c’est tout le monde, on voit même Jamel Debbouze avec un bébé dans les bras qui fait une grimace à une caméra cachée. Mais aucune reconnaissance pour tout le travail que j’ai fait ! Je me sens dépossédée.



Je me suis réveillée là-dessus, vexée. Évidemment j’ai eu tout de suite conscience de l’ampleur de mon orgueil dans cette histoire. Et puis en rédigeant le rêve une première fois je me suis rendu compte que ce qui importait ce n’était pas le rôle qu’on jouait, mais la personnalité des joueurs. Peu importe qu’on soit acteur, parent, medium, la recherche de la clé n’a pas plus d’importance que la grimace devant l’écran. Tout ça n’est qu’un jeu. Et j’ai l’impression qu’on me l’a violemment rappelé :D
Il y a des tas de clés, des tas de symboles, jusque dans les noms, ou bien la clé cachée sous nos yeux. Il y a de quoi s’amuser sur ce rêve, une des raisons pour lesquelles je le poste ici d’ailleurs. Une autre raison est que je devais le faire :D Et une dernière raison est que, depuis, je ne fais plus que des rêves liés à l’eso (dont certains qui mériteraient aussi que je les raconte ici) mais dont je ne me rappelle pas les messages (parce qu’il arrive régulièrement que quelqu’un me dise quelque chose d’important que je dois retenir). En revanche au quotidien j’ai l’impression d’être complètement en dehors de tout ça, comme si une nausée me prenait systématiquement quand je pense à l’ésotérisme, parce que « tout ça n’est qu’un foutu jeu ».
Avatar du membre
Lara
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 184
Enregistré le : dim. 14 août 2011 14:59
9
Total: 3
Total: 3

Message non lu

Tu fais bien partie du "TOUT"... Toi en tant qu'individu tu avances, tu comprends, tu vis, tu entends, tu expérimentes et j'en passe... Et c'est important... important pour Toi et pour toi... Mais si l'on transpose cela dans ce monde dans lequel nous "jouons" c'est une goutte d'eau. Ce "jeu" est celui de la vie incarnée. Mais tu ne peux pas le minimiser, tu dois simplement le jouer, être acteur, faire tes choix, te faire aider, prendre tes décisions, avancer... Tout cela en fonction de Toi et uniquement de Toi. N'oublies pas que tu l'as décidé...
Tu "viens" de te souvenir ce pourquoi tu es là, tu vas pouvoir "jouer" pleinement... Tu vas en découvrir tous les recoins, tu vas trouver je cite "les passages secrets", "les escaliers cachés". Tu comprends là que tu sais, tu es arrivée pour retrouver ce que tu sais, et tu es sur la bonne voie.
Tu t'es fait une image des choses jusque là et ça te satisfaisait. Tu vois aujourd'hui que tu n'évolues plus avec ces "clichés inculqués" mais que "derrière" il y a autre chose. Tu fais tomber ces barrières une à une pour voir Ta réalité. Rien d'évident, mais enfin ta propre expérience...
Encore quelques "figures connues" pour te rassurer :), mais dans leur rôle sont elles si éloignées de toi?

C'est tout... Pour le moment ;)
AuFilDuVent

Message non lu

Ouep c'est bien mignon les "JE", les "SOI" etc mais là j'crois j'crois que la vie est un jeu collectif .. on joue en équipe, pas tout seul ..
C'est tout pour le moment :)
AuFilDuVent

Message non lu

PS : Cela dit tes choix t'appartiennent hein :)
Avatar du membre
pompom
Esprit assidu
Esprit assidu
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 4 oct. 2012 01:03
8

Message non lu

Merci pour vos réponses les filles :) Oui Lara il y a certainement de ça, la prise de conscience, non pas de la vanité de la vie, mais peut-être de quelque chose de l'ordre de "l'important c'est de participer". Aufil tu as raison aussi pour ce qui est du collectif, ça fait partie des nombreux messages liés à ce rêve. Même si j'aurais pu m'en sortir toute seule, en réalité, et bien que je m'y sois opposée, le jeu n'avait d'intérêt que parce que nous étions nombreux, dans les interactions. Je n'avais pas plus d'importance qu'un autre pourtant, et c'était là la leçon du rêve, ce que j'ai presque pris comme un soufflet, une réprimande.
J'aurais pu, bien entendu, résoudre les énigmes toute seule. J'aurais même pu en être fière. Mais ça n'aurait eu aucun intérêt au regard "des autres", la résolution de l'énigme en elle-même n'ayant finalement pas d'importance.
J'en reste toutefois blessée, comme si je m'étais leurrée toute seule, comme si on m'avait dépossédée de ma quête que je croyais importante.
Répondre