Discussions sur le sujet "Médiumnité"

Les dons médiumniques et leurs applications

Modérateur : Docsavage

Avatar du membre
Talica
Esprit ouvert
Esprit ouvert
Messages : 45
Enregistré le : jeu. 18 août 2011 13:44
10

Message non lu

Heu, j'ai jamais dit que de prendre l'égo comme une entité a part ou de diluer sa personalité.

:shock:
Avatar du membre
Docsavage
Administrateur du site
Messages : 338
Enregistré le : dim. 14 août 2011 14:07
10
Total: 5
Total: 26

Message non lu

catherine a écrit:
Par rapport au sujet de l'égo :
Il est souhaitable que chacun d'entre nous reconnaissent en soi la sphère des émotions et des pulsions égotiques qui ne sont qu'entraves à notre avancement. L'admettre comme une force concrète. L'être humain éprouve souvent une certaine facilité, plaisir aux simples contacts de concepts philosophiques (?). Ce n'est qu'un jeu de plus de l'égo qui savoure sa puissance intellectuelle. Le corps de nos émotions n'est pas une "idée". Je pense qu'il faut plutot "sentir" sur soi les implications de nos émotions dans notre existence. Malheureusemment certains ésotéristes ne font pas la différence et se disent "être sur la bonne voie".

Et bien dans ce cas nous sommes d'accord ! Mon post n'avait d'autre but que de relever une éventuelle ambiguïté.
"Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" Voltaire
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
10

Message non lu

Bonjour à tous,

Je fais suite à la discussion d'hier soir sur le chat, voilà de mon côté j'avoue ne pas faire de distinction dans l'utilisation des mots "émotions" et "sentiments".

Pouvez-vous me dire si il est juste de dire, que nos sentiments sont en qq sorte l'expression de nos émotions ; ou alors l'inverse ou alors aucun rapport et là je m'égare dans une voie sans issue (lol)?

Du coup, cela m'a amené vers cela (je ne sais pas pourquoi d'ailleurs) : Est-ce qu'on peut dire qu'une "émotion" nous est propre (dans le sens où celle-ci vient de notre "intérieur", en rapport avec notre être, notre moi) alors que le "sentiment" est en interaction avec nous et les autres?
(genre l' émotion part de nous pour aller vers l'extérieur, le sentiment part des autres pour venir vers nous?)

Merci par avance de vos réponses. :)
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
10

Message non lu

Je suis :mrgreen: à la lecture de mon post, que j'ai essayé de supprimer.
(Cela m'a fait "repenser" à ce que Doc et Lara m'ont dit l'an dernier, un truc du genre : "...voir au delà des mots, ne pas s'attacher aux mots....")
Je crois qu'une partie de mes réponses se trouvent dans le dernier post de Doc relatif à la "Abraham-votre influence dans l'univers vibratoire" (et surtout les "bonnes questions" qui vont avec), bien que je n'ai toujours pas encore lu l'ouvrage portant sur la loi d'attraction. :?

Désolé d'avoir posté, un truc sans intérêt...même si qq part ça m'a permis de me rendre compte que j'étais à côté de mes pompes (lol).
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
10

Message non lu

Voilà, je reviens sur ma réflexion portée sur ces 2 notions "émotions-sentiments" à la fois si proches, quasi semblables, identiques et pourtant distinctes.
Bref, j'ai repensé à l'expression suivante : "je suis envahi(e) par mes émotions". Oui, mes lesquelles?

Finalement, qu'est ce qu'une émotion? Et comment puis-je la distinguer par rapport à "un sentiment"?
Je suis donc partie de "je suis envahi(e) par mes émotions" pour arriver à cela : "je suis envahi(e) par des émotions comme de la peine, de la joie, de la colère, de la tristesse...".
Par exemple, je peux éprouver un sentiment de tendresse, d'affection envers une personne puis ressentir, éprouver aussi une émotion de joie à son encontre lorsque je partage un café, une discussion avec celle-ci etc...
Comme un sentiment de tendresse, peut aussi conduire suivant "la sensibilité de chaque personne" à des émotions aussi variées, voire même opposées tq que de la joie, ou de la peine, de la colère...
Comme nous n'éprouvons pas tous les mêmes émotions, face à des situations plus ou moins quasi-identiques.
On peut communiquer, transmettre, partager une émotion, comme on peut aussi partager un sentiment.
De là je me suis dis, que certains sentiments amènent aussi certaines émotions qui nous sont propres, en rapport avec notre personnalité, notre vécu, notre éducation aussi etc...
Ce qui m'amène aussi à dire qu'une émotion est plutôt spontanée, temporaire, éphémère alors que le sentiment se "construit", dans le sens où cela semble qlq chose de plus durable ; c'est à dire non éphémère.
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
10

Message non lu

Au sujet de l'empathie - post de Mystic

Bonsoir à tous,

Je me demandais, si on pouvait être "empathe" seulement envers certaines personnes (être sélectif en qq sorte) ou alors seulement par période?

Merci par avance de vos réponses. :)

(Au passage, Merci Mystic pour ton long post détaillé sur le sujet ;) )
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Avatar du membre
Octopussy
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 170
Enregistré le : lun. 15 août 2011 22:28
10
Total: 18
Total: 6

Message non lu

L'empathie étant sa propre sensibilité ...
On choisit "d'observer" quelqu'un ou pas...
La proximité entre 2 êtres au départ , peut emmener l'une à découvrir certaines aptitudes.
Se rendre compte de sa médiumnité et souvent fonction de notre état d'être.
On ne souhaite pas constamment en faire usage. A nous d' y voir si il y a utilité à le faire ou pas .
Avatar du membre
Lara
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 184
Enregistré le : dim. 14 août 2011 14:59
10
Total: 3
Total: 3

Message non lu

On en revient au choix que l'on a... d'utiliser ou pas une faculté dans ce cas là.
C'est donc toi qui fait ta sélection ou qui détermine ta période.
En ouvrant les portes de ta médiumnité tu utilises entre autre ton empathie.
Tu as en main la clé, la poignée et même la porte :)
Avatar du membre
Dolphin
Esprit lumineux
Esprit lumineux
Messages : 192
Enregistré le : lun. 19 sept. 2011 15:31
10

Message non lu

Merci Octo et Lara pour vos lumières, en complément du Live :). Désormais c'est clair ;).
Life is Beautiful...the Best is Yet to Come...!
Avatar du membre
mystic
Esprit éclairé
Esprit éclairé
Messages : 78
Enregistré le : dim. 21 août 2011 07:08
10

Message non lu

Hello dolph

C’est moi qui te remercie de l’intérêt que tu as porté au post

Comme je l’ai expliqué dans le post parfois l’empathie se manifeste de façon que je qualifierais d’anarchique dans ce sens ou quand on découvre en soi cette faculté on doit apprendre à la gérer pour certains c’est peut-être plus facile que pour d’autres.
Ce qui m’a conduit à écrire ses posts c’est une volonté farouche d’aider ceux qui se perdent dans l’empathie car j’ai failli m’y perdre moi-même.
Les expériences faites dans ce cadre ont contribuées en outre à la prise de conscience suivante :

JE SUIS EMPATHE.
Dois-je en souffrir : surement pas !
Cette faculté m’aide à aider ceux qui en ont besoin tout simplement.

Comprendre le mécanisme de l’empathie c’est en quelque sorte se protéger car on est empathe POINT, il nous appartient d’en régler les paramètres, et la chose essentielle dans le réglage des dits paramètres c’est la compréhension de soi et de SOI.

Tout n’est pas aussi simple ni aussi compliqué, mais tout nous appartient.
Répondre